LES DATES IMPORTANTES DE 1992...

* 29 FEVRIER 1992 : MENTALLY MURDERED, enregistré par Frédéric Mendizabal à partir du CD d'Harmony Corruption mais sur une cassette un peu pourrie. Ceci ne m'a pas permis d'apprécier les morceaux à leur juste valeur...du moins dans un premier temps. Ceci est fort dommage car bien plus qu'un mini album, Mentally.. représente véritablement une nouvelle étape dans la discographie de Napalm : le grindcore des premiers albums est toujours bien là, mais il est desservi par l'intermédiaire d'un son beaucoup plus dense, plus influencé death metal (Mick et Shane étant fortement dans la mouvance death metal américaine à cette époque, notamment Morbid Angel. C'est d'ailleurs Mick Harris qui a insisté auprès du directeur artistique d'Earache, Dig Pearson, pour que ce dernier signe les 'Angels ! Le son de cet EP est donc largement plus audible pour le 'consommateur moyen' d'extrême. Les structures des compos ne sont pas remises fondamentalement en cause mais gagnent en efficacité par plus de répétition. En faisant un rapide calcul, on s'aperçoit que la durée moyenne des chansons passe de 1 minute 15 sur FETO à 2 minutes 30 sur Mentally, soit le double ! Même la chanson "Mentally.." subit un lifting particulièrement régénérant par rapport à la version figurant sur "Enslavement..". Le solo de Bill sur "Walls of confinement", très travaillé et loin des premiers soli dissonants et totalement déjantés, laisse augurer une plus grande maîtrise technique que par le passé. L'avenir semble donc très rose pour les Grindcoreux... à tort puisque le groupe n'allait pas tarder à splitter, 50 % de la formation quittant les rangs ! Le départ de Lee (Dorrian, le chanteur) a d'ailleurs été motivé par le fait que la direction musicale qu'empruntait Napalm était de plus en plus death metal.

* 16 MAI 1992 : 1er CONCERT DE NAPALM DEATH ! ! ! à La Roche/Yon (salle des fêtes).

* 4 JUIN 1992 : UTOPIA BANISHED, acheté d'abord en cassette car le vinyle sortait quelques jours après. J'ai revendu la K7 à un pote pour acheter le vinyle à Rennes musique (71 francs). J'avoue avoir été déçu lors de la première écoute de l'album, et ce pour deux raisons : Barney poussait sa voix, ce qui la rendait moins caverneuse que sur les précédentes réalisations, et la tendance générale de l'album était death-grind, c'est à dire quelque chose de beaucoup plus bourrin qu'Harmony. Je pensais que cela cassait l'évolution logique, que le groupe faisait marche arrière. Là aussi, rétrospectivement, ma vision de cet album a beaucoup évolué et je le préfère très nettement à Harmony, pour ses compositions légendaires autant que pour sa formidable intensité et son aspect très live. Utopia est un album très rapide mais également très technique, avec beaucoup de changement d'accords. Le petit nouveau, Danny, insuffle un rythme de fou furieux à l'ensemble, assumant parfaitement bien la reprise du poste de batteur. A ce jour, il est toujours batteur de ND et on peut dire qu'il a complètement réussi à succéder à Mick Harris, tâche pourtant fort ardue. L'album renferme des brûlots du Grindcore, des hymnes nihilistes comme on n'en avait rarement distillé avec autant de professionnalisme avant. Un classique parmi les classiques !!

* 2 JUILLET 1992 : THE WORLD KEEPS TURNING E.P., version maxi 45 tours, acheté 58,80 francs à Rennes Musique. Deux inédits excellents et une très bonne manière de faire plaisir aux fans (Napalm, malgré ses moyens financiers limités, n'a jamais été avare de ce côté là).

* 11 OCTOBRE 1992 : LIVE CORRUPTION version audio et DEATH BY MANIPULATION, enregistré par Jérôme Gastou. Ces deux CD's étaient contenus dans le coffret que je lui avais acheté à Phonodisc peu de temps avant. A l'époque, je ne désirais pas investir dans les CD's mais quand je repense à cette histoire, je m'en tape la tête contre les murs... ...je crois que c'est la plus grosse erreur de ma vie de "collectionneur de musique" (au sens large). Là aussi, cette erreur a été réparée mais il m'a fallut du temps (6 ans et demi !).


Retour