INTERVIEW BARNEY

Cette interview avec le vocaliste de Napalm, Mark " Barney " Greenway, fut enregistrée le 22 avril 1997 au Civic Hall de Wolverhampton durant la tournée anglaise du groupe en première partie de Machine Head. Des questions audacieuses. Des réponses normales. Interview menée par Phoenix.


Vous tournez en ce moment avec Machine Head. Quelle impression ça vous fait ?
Et bien, en fait, c'est un vieux truc assez marrant mais ils nous ont supporté sur leur première tournée américaine, en fait. Mais ouais, tu vois, ça se passe bien. C'est en fait assez sympa. C'est très différent cependant parce qu'habituellement, nous ne faisons que des tournées en tête d'affiche car notre musique est tellement dingue, putain, que la plupart des groupes ne nous prendrons jamais en tournée avec eux ! Mais c'est bon, parce que là, c'est un gros concert, la date est sold-out, et qu'il y aura probablement beaucoup de jeunes qui nous verront ce soir alors qu'ils ne viennent pas nous voir d'habitude.

Vous êtes dans les parages depuis un moment maintenant, et vous êtes très largement reconnus comme une des influences majeures du métal extrême. Comment ressent-on le fait d'appartenir à un groupe aussi influent ?
C'est très flatteur. Cela te donne un sentiment d'orgueil, tu vois, mais ça te donne aussi le sentiment que tu devrais continuer de lutter et de faire ce que tu fais le mieux, mais aussi d'évoluer avec la musique sans pour autant s'éloigner de ce que tu faisais.

Le nouvel album "Inside the torn apart" est assez différent de tout ce que vous avez fait auparavant en ce sens qu'il est un peu plus accessible. Qu'est ce qui a causé ce changement de style ?
Et bien pour être honnête, en fait je n'étais pas dans le groupe lorsque l'album a été écrit. J'ai en quelque sorte été mis dehors pendant un moment, tu vois. Donc en fait, je ne pouvais pas savoir ce qui se passait dans la tête des autres mecs , mais il n'y a jamais vraiment eu de quelconque stratégie concernant Napalm. L'idée de base était de conserver la rage, l'extrême, mais d'amener aussi certains de certains nouveaux morceaux et pièces, mais en gardant à l'esprit que nous n'avons jamais pris le train en marche.

Quelle histoire se cachait derrière ton départ lors de l'enregistrement du nouvel album ?
Seulement des différences d'opinions, vraiment. Nous n'allions pas très bien depuis un ou deux ans, avec toute la pression des tournées et du reste. Nous avons vécu les uns sur les autres pendant trop longtemps, et nous nous sommes séparés en quelque sorte. C'était vraiment le bordel à la base. DONC ils m'ont un peu jeté et j'ai commencé à faire d'autres choses. Je m'étais résigné à ne plus être dans Napalm quand ils m'ont rappelé et m'ont demandé de revenir. J'étais choqué... et donc je suis de retour, tu vois, et cela se passe assez bien pour le moment.

O.K. Changeons un peu de sujet. Quels sont tes groupes préférés à l'heure actuelle ?
Et bien, j'ai eu énormément de mal à apprécier cette nouvelle musique parce que je trouve que beaucoup de trucs sont vraiment faux, tu vois. Pas nécessairement les groupes plus heavy, mais je trouve certains des "un pied dans le truc Indé, un pied dans le truc Rock et Métal" très fades, si tu vois ce que je veux dire. Mais j'aime le nouvel album de Machine Head et ... et bien, mes groupes préférés sont plutôt des groupes plus vieux : des trucs comme Discharge, Motörhead, le Death Metal à l'ancienne...

Qu'en est-il des autres groupes sur cette tournée - Coal Chamber et Skinlab - que penses-tu d'eux ?
Ouais, ils sont bons. Skinlab est excellent en fait. Ils ont un peu la saveur de ce qui se passe sur cette tournée, mais ils ont aussi beaucoup de plans bruyants. Faut aimer un peu le bruit, tu vois ce que je veux dire ! Je ne suis pas très familier de ce que fait Coal Chamber, mais ils semblent avoir beaucoup de caractère.

Que penses-tu de l'état actuel de la scène Death Metal ? Est-ce que ça va bien maintenant d'après toi ?
Tristement, absolument pas au mieux, putain ! Ce qui est une déception majeure pour moi parce que j'aime vraiment ça, tu vois. Tous les groupes comme Death ou les trucs dans ce genre faisaient de la musique heavy méga intense, putain, et ils semblent désormais restés en chemin, et ça me rend vraiment triste, tu vois. Et ceux qui les ont remplacé en quelque sorte sont un peu des seconds couteaux, pour être honnête. Ceci dit, il y a peut être des putains de groupes de Death Metal fantastiques dans l'underground que je n'ai pas encore entendus et qui font probablement de très bons trucs. Et j'aimerai les entendre, tu vois. ...Envoyez moi vos cassettes !

O.K. Merci beaucoup pour l'interview. Finalement, pour changer de sujet, nous nous demandions ce que tu pensais de la nouvelle édition spéciale de la trilogie de La guerre des étoiles et quel est ton personnage préféré...
Oh, d'accord. Vu que c'est de nouveau plus ou moins à la mode en ce moment... Et bien, j'ai trouvé que les nouvelles versions étaient assez bonnes, avec les cinq minutes supplémentaires dans "La guerre des étoiles". Je trouvais les gros lézards assez cools, tu sais. Quant à mon personnage préféré... Et bien, c'est assez drôle, je viens juste de me souvenir que j'avais une collection... Je dirais R2-D2 parce que mon grand-père était ami du type qui était dans R2-D2. Mais j'aime vraiment tous les personnages. Ca a toujours été un de mes films favoris, tu vois. Je l'ai vu en 1977 la première fois qu'il est sorti mais ce n'est que quelques années plus tard que j'ai été frappé par sa valeur, et c'est mon film préféré depuis... Mais pour être parfaitement honnête, il ressort actuellement sur les écrans et cela n'a pas tout à fait le même impact parce que c'est tellement exploité commercialement maintenant. Tu sais, tu vas dans n'importe quel magasin et ils ont des trucs ci et ça de Stars Wars, tu vois... 8 livres sterling pour une putain de tasse de C-3PO en plastique qui ne pourrait même pas contenir deux gorgées de putains de thé. Ca devient fou, tu vois ce que je veux dire ?



Cette interview provient du site TWISTING THE KNIFE. Vous pouvez consulter la version originale en cliquant ici.


Retour