LES VICTOIRES DU GRIND

Interview de Barney parue dans le fanzine français Innate courant 1997.

Napalm Death était en concert à la salle Victoire II en ce 22 septembre. Nous en avons donc profité pour rencontrer Barney, le sympathique chanteur du groupe. Questions par Laurent...


Pour toi, quelles sont les différences entre "Inside The Torn Apart" et "Diatribes" ?
Il n'y a pas de grandes différences entre ces deux disques. Et si différences il y a, c'est surtout au niveau de la production. On ne peut pas dire que cet album soit éloigné de ce que Napalm a déjà fait.

Ce nouvel album sort un an après "Diatribes". Doit-on en déduire que vous acquis un certain rythme de composition ?
Non, je ne pense pas. Beaucoup de choses peuvent intervenir dans la réalisation d'un disque et dans notre cas, nous avions l'argent nécessaire pour l'enregistrement, donc nous l'avons fait.

Sur "Breed To Breathe", il y a des passages en voix claire. Allez-vous approfondir le sujet par la suite ?
Non. S'il y a des passages en voix claire, c'est que cela collait très bien. Cela donne du relief à la chanson.

Dans d'autres interviews données par le groupe, on a l'impression qu'il s'agit d'un disque de plus pour vous, sans réelle passion dans les propos.
Oui, peut être... Il faut se remettre dans le contexte. J'ai quitté le groupe pendant environ six mois pour me consacrer à autre chose, en grande partie parce que j'étais fatigué du groupe et qu'il y avait des divergences musicales entre nous. En fait, pour l'album, je n'ai rien écrit. Je n'ai eu qu'à reprendre ce qui avait été fait pendant mon absence. En ce qui me concerne, maintenant il n'y a plus aucun problème, et l'enregistrement s'est très bien passé.

Des bruits disaient que tu avais auditionné pour Van Halen...
Non, non, c'est une blague. De toute façon, ce serait faire beaucoup trop de concessions.

Depuis "Utopia Banished", le line-up est le même. Penses-tu qu'il s'agit d'une période clé ?
Chaque période est en quelque sorte une clé, mais tu as peut être raison. "Utopia Banished" et le dernier sont mes préférés. Utopia était très fun...

Quel est ton meilleur souvenir de tournée ? Avec quel groupe ?
Tous les groupes avec lesquels nous avons joué ont été très cools. Mais le plus amusant d'entre eux est sans doute Sick Of It All.

Justement, lors de cette tournée avec Obituary et Sick Of It All, beaucoup de side-projects sont nés. En as-tu un actuellement ?
Oui, il s'agit d'un groupe très très rapide, dans la lignée des premiers groupes de death metal, Death (période démo) entre autres.

Seriez-vous heureux d'être sur une maison de disques style Major ?
Non. Nous étions distribués par Columbia aux Etats-Unis. En fait, c'est Earache qui a passé un contrat de distribution avec eux, sans nous demander notre avis. De toute façon, ça a duré six mois et ça n'a pas collé. Pour un groupe comme nous, l'idéal, c'est un label "moyen", Earache ou un autre d'ailleurs...


Retour