INTERVIEW METAL SPIRIT

Interview de Barney et de Shane menée par Christophe Marticorena le 19 octobre 1999 lors du concert à Colmar, sortie dans le fanzine Metal Spirit n° 18 de décembre 1999-février 2000


Courant octobre, Napalm Death est venu pointer le bout de son nez dans une très petite salle du côté de chez nous. Alors, pourquoi ne pas y aller ? D'autant plus que le groupe vient des sortir un maxi CD 6 titres et qu'il a sans doute beaucoup de choses à nous dire. Rencontre avec Shane et Barney, respectivement chanteur et bassiste du groupe...


Barney, on s'était vu à l'espace V.I.P. le 9 septembre dernier lors du concert de Maiden à Paris. Qu'as tu pensé de leur prestation ?
Barney : j'ai vraiment aimé, c'était excellent ! C'est sans hésiter la meilleure prestation live de Iron Maiden que j'ai vu à ce jour. Je trouve que le nouveau line-up est très bon, essentiellement parce qu'il y a trois guitaristes. En fait, j'étais là-bas pour faire un reportage pour un magazine dans lequel je bosse. Ce ne sont pas les membres du groupe qui m'ont invité, tu sais (rires)...

Ok, pouvez-vous nous parler du mini CD qui vient de sortir il y a quelques jours à peine...
Barney : C'est un mini album composé uniquement de reprises de vieux groupes ayant véritablement influencé tous les membres de Napalm. Nous avons décidé de leur rendre hommage ; ça faisait longtemps qu'on parlait de faire un tel truc. Nous en avons alors informé notre nouveau label et ils nous ont donné leur accord. Ce sont tous d'anciens groupes de death metal et de musique extrême que nous aimons tous vraiment. L'enregistrement de ce mini album s'est fait sur trois ou quatre jours. Comme je te l'ai dit, le label a trouvé que c'était une bonne idée, par conséquent nous avons foncé têtes baissée pour l'enregistrer. Je trouve que les reprises sonnent vraiment très bien, et puis c'est cool car c'est à la fois heavy et agressif. Ce sont des chansons qui sont très organiques !
Barney : Je suis d'accord avec Shane (rires)...

Donc les groupes repris étaient vos principales références ! ? !
Barney : Oui, mais ils ne représentent pas des divinités à nos yeux ! Les gens croient que comme on a repris ces six groupes qui figurent sur le maxi, ce sont les six groupes qui sont à l'origine de Napalm Death. Mais c'est faux ! On aurait pu prendre des milliers de chansons provenant de milliers de groupes différents... C'est juste un petit aperçu de ce que nous aimons. Nous aurions tellement souhaité mettre plus de reprises sur ce disque... Mais le format initial prévu n'était qu'un mini album donc...

Et pourquoi un tel titre, "Leaders Not Followers" ? Concerne t-il Napalm Death ou les groupes en question ?
Barney : Non, cela concerne les groupes repris. Cela signifie que ces groupes là ont vraiment été originaux, c'étaient des précurseurs. Et bien souvent, ce qu'il se passe aujourd'hui, c'est que ces pionniers meurent et que tous les groupes de suiveurs s'engouffrent dans la brèche ouverte par ces ancêtres. Les nouveaux groupes jouent la même musique, mais ce qu'il manque, c'est l'esprit ! ! !

Oui mais Napalm Death est également un leader sur la scène extrême !
Barney : Ouais (rires). Mais nous sommes écœurés de voir ce qui est arrivé à tous ces groupes qui ont plus ou moins sombré !

L'année dernière, en novembre, on vous avait vu en première partie de Cradle Of Filth sur leur tournée européenne. Quelle conclusion tires-tu de cette tournée ?
Barney : Cette tournée s'est vraiment bien passé, c'était vraiment très cool...
Shane : Ouais, c'était très cool ! Elle a été très bonne pour nous, nous avons beaucoup torché alors c'était cool (rires). Non, sérieusement, c'était très bien car c'était le bon moment de partir en tournée puisqu'un nouveau disque de Napalm venait de sortir, soit notre nouvel album à ce moment-là. Et vu que nous sommes bien potes avec les mecs de Cradle Of Fith, tout s'est véritablement bien déroulé. Je me souviens qu'à Paris, c'était vraiment super, ainsi qu'au Portugal.

Avez-vous déjà composé de nouveaux titres pour le prochain album ?
Shane : Oui, j'ai déjà composé quelques morceaux mais il faut encore que nous les répétions ensemble afin de les peaufiner. Sinon, bien entendu, il y a plein d'idées qui crépitent dans nos têtes. Je pense que nos maquettes seront terminées avant la fin de cette année et que nous rentrerons en studio l'année prochaine. Tu verras, le nouvel album sera très agressif, beaucoup plus brutal que le dernier. Ce sera quelque chose de très cru, de très brut !

Avez-vous quelque chose à dire sur l'état de la scène métal anglaise actuelle ?
Barney : Disons qu'elle est très fragmentée... C'est très difficile à dire... Je dirai qu'il n'y a plus de vrai scène m étal aujourd'hui dans ce pays...
Shane : Pour moi, c'est très difficile de savoir ce qu'il se passe actuellement. Nous avons quelques amis en Angleterre qui commencent avec leur propre groupe mais ce ne sont plus véritablement des groupes métal car beaucoup d'influences diverses s entrent dans leur musique. Ils sont pourtant tous de grands fans de metal ou de hardcore mais ils sonnent totalement différemment... Au mieux, on peut les situer comme faisant partie de la scène hardcore ! Chez nous, tu sais, il y a eu beaucoup de changements ces dernières années...
Barney : Il semblerait quand même qu'il y a un grand retour de la musique agressive... Voilà comment je la vois, moi, cette scène.

Quelles sont vos attentes au sein du groupe durant le nouveau millénaire ?
Shane : Tu sais, nous sommes très modestes. Nous avons aujourd'hui une nouvelle maison de disques et un nouveau manager. L'année dernière, il y avait un climat très étrange entre le groupe et Earache, pas mal de conflits même... Donc aujourd'hui, avec tous ces nouveaux changements, nous sommes bien heureux ainsi. Il est certain que nous souhaitons encore nous améliorer et obtenir une plus grande reconnaissance, mais bon, pour l'instant, c'est déjà très bien.
Barney : Oui, nous souhaiterions vraiment avoir une meilleure reconnaissance, et surtout, en continuant de faire ce qu'on a envie de faire !Nous attendons donc un grand soutien de la part de notre maison de disques pour l'album qui sortira l'année prochaine. Nous en avons déjà discuté ensemble et ils semblent être sur la même longueur d'ondes que nous, ce qui est bien. Ils nous ont promis beaucoup de festivals pour l'année prochaine alors nous attendons impatiemment que les dates arrivent.

Il me semble aussi que l'année prochaine, et pour la première fois, vous jouerez au Vietnam, ce qui est assez marrant vu le nom du groupe et les événements qui se sont produits dans le passé...
Barney : Ouais, c'est un challenge pour nous ! Ce sera très intéressant pour nous car cela nous permettra de présenter le groupe à ces gens-là. Ils verront qu'en rien, nous n'instaurons une violence à leur égard, pas comme l'ont fait les bombes chimiques dans le passé, mais qu'il n'y a que notre musique qui est offensive !

Un message à transmettre à vos fans français ?
Barney : Merci de votre soutien. C'est tout ce qu'on a à dire....
Shane : C'est vrai ! Merci de votre soutien sans lequel nous ne serions rien aujourd'hui !


Retour