C
* calice
n. m. 1. LITURG CATHOL Coupe qui contient le vin du sacrifice eucharistique, consacré par le prêtre pendant la messe. - 2. Fig. Épreuve pénible. Un calice de douleur. Boire le calice jusqu'à la lie: endurer une souffrance jusqu'au bout.
* calomnie n. f. Accusation mensongère qui attaque la réputation, l'honneur. Être en butte à la calomnie, aux calomnies.
* cardinal, ale, aux adj. Litt. Qui sert de pivot, d'articulation, de base; principal. L'idée cardinale de cette doctrine est... ­ Les vertus cardinales (justice, prudence, force, tempérance) et les vertus théologales. ­ Les points cardinaux: le nord, l'est, le sud et l'ouest.
* cataracte n. f. Affection oculaire aboutissant à l'opacité du cristallin ou à celle de sa capsule, qui frappe notamment les personnes âgées. Traitement chirurgical de la cataracte.
* catharsis n. f. 1. PHILO Chez Aristote, effet de purification des passions que produit la tragédie sur le spectateur. - 2. PSYCHAN Libération, sous forme d'émotion, d'une représentation refoulée dans l'inconscient et responsable de troubles psychiques.
* caustique adj. (et n. m.) 1. Corrosif, qui attaque les substances organiques. Soude caustique. n. m. Substance caustique. Un caustique puissant. 2. Fig. Satirique et mordant. Une verve caustique.
* cautériser v. tr. Appliquer un cautère sur. Cautériser une plaie.
* cécité n. f. 1. État d'une personne aveugle. Cécité congénitale, accidentelle. Cécité corticale, due à une lésion cérébrale, sans atteinte de l'œil. Cécité psychique: perte de la reconnaissance de la nature et de l'usage des objets. Cécité verbale: alexie. - 2. Fig. Aveuglement. Ant. clairvoyance.
* cérébral, ale, aux adj. (et n.) 1. ANAT Qui concerne le cerveau, l'encéphale. Une hémorragie cérébrale. - 2. Qui a trait à l'esprit. Le travail cérébral. - 3. Se dit d'une personne chez qui l'intellect prime la sensibilité. Elle est plus cérébrale qu'intuitive. Subst. Un(e) cérébral(e).
* châtier v. tr. 1. Litt. Infliger une peine à. Châtier un criminel. ­ Prov. Qui aime bien châtie bien: c'est aimer véritablement qqn que de le reprendre de ses fautes. 2. Fig., litt. Punir (qqch). Châtier l'audace de qqn. 3. Fig. Rendre plus pur, plus correct. Châtier son style. ­ Pp. adj. Langage châtié.
* châtiment n. m. Correction, punition. Un châtiment injuste.
* chronique adj. MED Se dit des maladies qui ont perdu leur caractère aigu et durent longtemps, ou qui s'installent définitivement. Bronchite, rhumatismes chroniques. Par ext. Chômage chronique.
* clone n. m. BIOL Ensemble des cellules (et, par ext., culture, tissu et même organisme) dérivant d'une seule cellule initiale dont elles sont la copie exacte. Fig. Réplique, copie exacte.
* cock-rock : genre musical perpétré par des groupes américains tels que Poison, Motlëy Crüe, Faster Pussycat...et prônant un message superficiel au possible (sex, drugs and Rock'n'Roll en gros). La musique est surproduite, les clips se font à grand renfort de projecteurs, de scènes énormes, de gonzesses souvent canons et peu farouches et se trémoussant dans de superbes limousines...Tous les éléments nécessaires à faire rêver l'auditeur de base des années 80. Mais l'attitude de ces soi-disant musiciens, machistes, irresponsables et avec un ego démesuré était tellement éloignée de la réalité que ces groupes se sont ramassés dans les années 90, d'une part avec l'arrivée de la vague Grunge et d'autre part ave la montée en puissance des tendances dures du métal (Sepultura, Machine Head...).
* coercitif, ive adj. Capable de contraindre; qui contraint. Moyen coercitif. Dispositions coercitives.
* compassion n. f. Sentiment de pitié éprouvé devant les maux d'autrui et qui pousse à les partager. Éprouver de la compassion pour qqn. Être ému, touché de compassion.
* complaisance n. f. 1. Disposition à se conformer aux goûts, à acquiescer aux désirs d'autrui. Il a eu la complaisance de me prévenir. - 2. Péjor. Acte peu probe, comportement à caractère servile, adopté dans le seul but de plaire. Ses complaisances répétées lui ont permis de faire carrière. - 3. Péjor. Sentiment de satisfaction dans lequel on se complaît par facilité, par vanité. Raconter sa vie, vanter ses exploits avec complaisance. Se juger avec complaisance.
* compromis n. m. - 1. Accord dans lequel on se fait des concessions mutuelles. Ils en sont venus à un compromis. - 2. État intermédiaire, moyen terme. Trouver un compromis entre la rigueur et l'indulgence.
* conception n. f. 1. Acte par lequel un nouvel être vivant est produit par fécondation d'un ovule. - 2. Action, façon de concevoir une idée, création de l'imagination. Conception originale. Il a de l'amitié une conception particulière. Syn. idée, opinion. ­ Conception assistée par ordinateur, dans laquelle l'ordinateur effectue le dessin correspondant aux données programmées. - 3. Faculté de saisir, de comprendre. Avoir la conception vive, lente.
* conditionné, ée adj. 1. Soumis à des conditions. Résultat conditionné par... Réflexe conditionné. Personne conditionnée par son milieu, dont le comportement dépend de certaines conditions, de certaines contraintes extérieures, liées à son milieu. - 2. Qui a subi un conditionnement. Marchandise conditionnée.
* conflictuel, elle adj. Qui recèle un conflit ou le provoque. Situation conflictuelle.
* confinement n. m. Action de confiner, d'isoler; fait de se confiner, d'être confiné. L'enceinte de confinement d'une centrale nucléaire.
* congénère adj. et n. 1. adj. SC NAT De la même espèce. Plantes congénères. -> ANAT Muscles congénères, qui concourent à produire le même effet (par oppos. à muscles antagonistes). - 2. n. (Souvent péjor.) Être, animal du même genre, de la même espèce. Lui et ses congénères.
* connexion n. f. Liaison que certaines choses ont les unes avec les autres. Il y a connexion entre ces deux sciences.
* consensus n. m.. Consentement, accord entre des personnes.
* contorsion n. f. Contraction, déformation, volontaire ou non, des muscles, des membres. Des contorsions de douleur. Un clown, un acrobate qui fait des contorsions. Par ext. Attitude forcée, mouvements désordonnés. Les contorsions d'un orateur.
* convention n. f. 1. Accord, pacte, contrat entre deux ou plusieurs personnes (physiques, morales, publiques). Conventions collectives: accord conclu entre des représentants des salariés et des représentants des employeurs pour régler les conditions de travail. Stipulation particulière, clause que contient un traité, un pacte ou un contrat. - 2. Ce qu'il convient d'admettre. Les conventions sociales ou, ellipt., les conventions. Ce que l'on est tacitement convenu d'admettre. - 3. Loc. adj. De convention: qui n'a de valeur, de sens, que par l'effet d'une convention. Signe de convention. ­ Péjor. Qui ne résulte que de l'usage établi par les conventions sociales. Un sourire, des amabilités de convention.
* corral, als n. m. En Amérique du Sud, enclos où l'on parque le bétail. En tauromachie, partie de l'arène où l'on parque les taureaux.
* corporation n. f. 1. HIST Réunion d'individus de même profession en un corps particulier, ayant ses règlements propres, ses privilèges, ses jurés chargés de les défendre (V. jurande), etc., et reconnue par l'autorité. La loi Le Chapelier de 1791 a aboli les corporations. - 2. Cour. Ensemble des professionnels exerçant une même activité. Syn. profession.
* cortex n. m. ANAT Couche superficielle de certains organes. Cortex surrénal. - Absol. Le cortex: l'écorce cérébrale.
* cosmétique n. m. et adj. Substance utilisée pour l'hygiène et la beauté de la peau, des cheveux. adj. Un produit cosmétique.
* crédible adj. Digne de foi; que l'on peut croire.
* cupidité n. f. Désir immodéré de s'enrichir, amour du gain. Syn. avidité, convoitise.


Retour