T
* tartufe n. m. (et adj.) Vx ou litt. Faux dévot. Mod. Hypocrite, personne qui affiche de grands principes moraux auxquels elle ne se conforme pas.
* terne adj. 1. Qui manque de luminosité, d'éclat. Couleurs ternes. 2. Qui manque d'originalité, qui est sans mouvement ni imagination. Style terne. (Personnes) Médiocre, insignifiant.
* tituber v. intr. Marcher en chancelant. Homme ivre qui titube. Tituber de fatigue.
* traction n. f. 1. Action de tirer sans déplacer, pour tendre, allonger; résultat de cette action. -> Exercice musculaire où l'on tire sur les bras pour amener ou soulever le corps. 2. Action de tirer pour déplacer. Système de traction d'un véhicule (à vapeur, électrique, etc.).
* trauma n. m. 1. MED, CHIR Lésion ou blessure produite par l'impact mécanique d'un agent extérieur. 2. PSYCHO Violent choc émotif, qui marque la personnalité d'un sujet et le sensibilise aux émotions de même nature.
* traumatique adj. 1. MED Qui a rapport aux plaies ou aux blessures; qui est causé par un trauma. 2. PSYCHO Qui a rapport à un trauma psychologique.
* trépasser v. intr. Vx ou litt. Mourir, décéder.
* tribulation n. f. 1. RELIG Tourment moral, épreuve. 2. Par ext. (Plur.) Aventures, mésaventures. Nous avons fini par arriver après toutes sortes de tribulations.


U
* utopie n. f. 1. Didac. Projet d'organisation politique idéale (comme celle du pays d'Utopie imaginé par Thomas More). Cour. Idéal, projet politique qui ne tient pas compte des réalités. 2. Par ext. Toute idée, tout projet considéré comme irréalisable, chimérique.


V
* vacarme n. m. Bruit très fort; tapage, tumulte.
* vacillant, ante adj. Qui vacille.
* vaciller v. intr. 1. Bouger en penchant d'un côté puis de l'autre, en risquant de tomber. Il vacillait de fatigue. 2. (En parlant d'un éclairage à flamme vive.) Trembler, éclairer de façon incertaine. La flamme de la bougie vacillait au moindre souffle. 3. Fig. Perdre son équilibre, sa fermeté. Il sentait sa raison vaciller.
* vanité n. f. 1. Litt. État, caractère de ce qui est vain, frivole, futile. La vanité des plaisirs terrestres. Chose vaine, futile. Les vanités du monde. 2. Caractère, défaut d'une personne vaine, qui a trop bonne opinion d'elle-même; manifestation de ce défaut, du désir de produire un certain effet sur son entourage. Flatter la vanité de qqn. Syn. fatuité. Tirer vanité de qqch, s'en glorifier, s'en enorgueillir.
* vautrer (se) v. pron. 1. S'enfoncer, se coucher en se roulant. Porc qui se vautrait dans la boue. 2. S'abandonner, s'étaler de tout son corps. Se vautrer sur son lit. Fig., péjor. Se vautrer dans le vice, la paresse, s'y livrer entièrement, s'y complaire.
* vertu n. f. I. 1. Une vertu, des vertus: disposition particulière propre à telle espèce de devoirs moraux, de qualités. Les vertus publiques peuvent s'accompagner de vices cachés. 2. La vertu: disposition à faire le bien et à fuir le mal. Mettre la vertu de qqn à l'épreuve. II. 1. Principe agissant; qualité qui rend une chose propre à produire un certain effet. Les vertus sédatives du tilleul. 2. Loc. prép. En vertu de: par le pouvoir de, au nom de. En vertu d'un jugement.
* vindicatif, ive adj. Enclin à la vengeance. Caractère vindicatif.
* virginal, ale, aux adj. D'une vierge; propre à une vierge. Innocence virginale. Pur, immaculé. Blancheur virginale.
* vulnérable adj. 1. Qui peut être blessé, atteint physiquement. Achille n'était vulnérable qu'au talon. 2. Fig. Qui résiste mal aux attaques. Sa sensibilité le rend vulnérable.


Retour